Think Tank Food&Planet : bilan de la première session

Jeudi 4 mars a eu lieu le lancement du Think Tank Food & Planet, organisé par le Connecting Leaders Club et dont La FoodTech est partenaire.

Face à l’urgence des défis et la complexité des enjeux de l’alimentation, le Think Tank a pour objectif de réunir tous les acteurs de la chaîne alimentaire à travers un dialogue régulier pour permettre l’émergence de nouvelles initiatives vertueuses.

Pour ce lancement, experts et acteurs de la chaîne alimentaire ont échangé pour répondre à la problématique : “Comment réconcilier les citoyens avec leur alimentation et leur agriculture ?”

De ces deux heures d’échanges, nous retiendrons trois notions clefs :

  •  CO-CONSTRUCTION :

L’évolution de nos systèmes alimentaires, tout comme la réconciliation des citoyens avec leur alimentation et leur agriculture, ne pourront avoir lieu qu’à travers la co-construction.

Chaque acteur de la filière alimentaire, du producteur au consommateur, a un rôle à jouer, et c’est ensemble que nous réussirons à construire une alimentation durable. Comme le soulignait Fabienne Boroni, directrice RSE et Communication du Groupe Savencia, il est indispensable de décloisonner les secteurs et de prôner une vision positive de l’alimentation.

L’alimentation est en effet au cœur des besoins de chacun, et elle doit faire l’objet de valeurs partagées par le plus grand monde. Stéphane Travert, ancien Ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, évoquait le besoin de discussion entre les différentes parties prenantes pour atteindre des compromis et des consensus, indispensables au renforcement du lien entre tous les acteurs concernés.

Cette notion de co-construction est au cœur de la vision du Think Tank Food&Planet, mais aussi de celle de La FoodTech, dont le rôle quotidien est de favoriser les échanges entre les membres de sa communauté.

  •  OPPORTUNITÉS :

Les enjeux et défis en lien avec l’alimentation peuvent être transformés en opportunités. C’est ce qu’a affirmé Stéphane Travert au sujet de la crise sanitaire, qui a provoqué un « choc d’innovation », preuve de résilience et de capacité de rebond de la filière pour trouver de nouvelles alternatives toujours plus efficaces.

Le changement climatique représente également un défi de taille, qui présente néanmoins des opportunités pour les acteurs de l’alimentation, contraints d’apporter des solutions à travers des modèles innovants. Les startups ont leur rôle à jouer, et La FoodTech œuvre chaque jour à la valorisation des initiatives innovantes permettant de faire évoluer nos systèmes alimentaires.

  •  ÉDUCATION :

Comme l’évoquait Grégory Dubourg de Nutrikeo lors de cette session, la crise a éveillé la conscience des consommateurs sur l’importance d’une bonne alimentation, sur la reconnexion au producteur et sur l’impact de l’alimentation sur la santé.

Il est ainsi fondamental d’éduquer les consommateurs dès le plus jeune âge à ce qu’est une bonne alimentation, afin de leur donner les clefs pour clarifier leurs besoins auprès de la filière, et permettre à cette dernière de répondre aux attentes des consommateurs.

Cette évolution des comportements, si elle a été accélérée par la crise, demande du temps, de même qu’il faut du temps pour faire évoluer les filières.

Les échanges de cette session nous permettent d’affirmer que les intérêts communs de l’ensemble des acteurs clefs de l’alimentation sont plus nombreux que les divergences. Il reste maintenant à travailler sur les moyens et les méthodes de mise en œuvre, dans une démarche progressive et pédagogique, avec l’objectif de permettre à chacun de se saisir du sujet. C’est l’objectif des prochaines sessions du Think Tank et des ateliers de travail, qui permettront de faire émerger des idées et de renforcer notre capacité d’action !

Le replay de la première session est disponible ici